Couplé à un mode de vie sédentaire, un travail en position assise durant de longues périodes augmente le risque de maladies comme l’obésité, les troubles cardiovasculaires et le diabète. Sur ce point, les études sont formelles, comme en témoigne le magazine American Journal of Epidemiology : en ne bougeant pas suffisamment notre corps, nous perdons huit années de vie.

Si les faits et les chiffres donnent à réfléchir, tout n’est pas perdu pour autant ! D’une part, l’exercice physique, s’il est pratiqué à raison de 30 minutes au quotidien, contribue à nous protéger. Au travail, des solutions existent également. Ergofrance, spécialiste de l’ergonomie et de la santé au travail, vous explique.

La sédentarité au travail : un mode de vie actuel

Qu’il s’agisse du temps passé au travail, à conduire, à manger ou à regarder la télévision, le mode de vie de millions de personnes, dans les sociétés industrialisées, veut que la sédentarité fasse partie intégrante du quotidien. À ce titre, les chiffres sont formels :

  • En moyenne, un individu est assis 12 heures par jour
  • L’inactivité physique est le 4e facteur de risque de mortalité
  • 3,2 millions de personnes meurent chaque année, en raison des conséquences liées à l’inactivité physique

La chaise : danger pour la santé au travail ?

Conçue pour soulager le corps au travail comme dans la vie de tous les jours, la chaise est devenue le symbole d’une population qui a tendance à passer de plus en plus de temps en position assise. Une étude menée aux États-Unis au début des années 2000 indique que les personnes qui passent plus de 23 heures par semaine sur une chaise ont 64% de chances de plus de mourir d’une maladie cardiovasculaire. La tendance est vraie pour les hommes comme pour les femmes.

Les raisons liées à ces risques sont très simples à comprendre : la position assise entraîne deux problèmes majeurs :

  • Le corps dépense moins d’énergie
  • La tension artérielle est directement affectée

Ces deux éléments, lorsqu’ils sont combinés, augmentent le risque de maladies cardiovasculaires et une personne qui reste assise plus de 8 heures par jour est sujette à une mort prématurée, à raison de 15% de plus qu’une personne qui fait de l’exercice. Ce risque grimpe à 40% pour quelqu’un qui reste assis 3 heures de plus, donc 11 heures par jour.

Les métiers où l’on bouge le moins

Une enquête réalisée par Withings, leader de la santé connectée au bureau, décortique les métiers dans lesquels les individus sont les plus inactifs. Ce que Withings appelle « le syndrome de la chaise de bureau » concerne, en réalité, une part importante des métiers actuels. En tête du palmarès : les juristes, dont plus d’un quart (28%) font moins de 4000 pas par jour. Viennent ensuite les chauffeurs de taxi ou de camion (26%), puis les chargés de clientèle, les employés de bureau et les assistants, les professionnels de santé, les architectes, les graphistes, les designers… La liste est longue.

Part des métiers où l'on bouge le moins

La position assis-debout : l’une des nombreuses solutions Ergofrance pour la santé du corps au travail

Table réglable en hauteur par verrin à gazConscients des enjeux de santé liés à la position assise au travail, les ergonomes de la société Ergofrance vont toujours plus loin dans la recherche de solutions pratiques et efficaces pour améliorer les conditions de travail de chacun et leur bien-être physique et mental. Parmi les solutions proposées par Ergofrance, un mobilier adapté, dont notamment des tables ajustables en hauteur. Facilement modulables, ces tables permettent de travailler en position debout afin de diminuer de plus de 60% le mal de dos, d’épaules et les troubles musculo-squelettiques (TMS).

Les tables ajustables d’Ergofrance se présentent sous la forme de bureaux réglables en hauteur, permettant d’accroître la liberté de mouvement et de se détendre en alternant les postures de travail.

Dès aujourd’hui, prenez contact avec Ergofrance pour obtenir des informations détaillées sur les tables assis/debout ou appelez Ergofrance au 03 88 20 39 39.