Un bureau optimisé favorise le travail et améliore la productivité. Quelle que soit l’activité exercée, graphisme, rédaction, standard téléphonique… personne ne veut évoluer dans des espaces de travail totalement chaotiques ! Ceux-ci sont souvent assez petits, les écrans, les dossiers et autres outils de travail peuvent prendre beaucoup de place sur un même bureau. Mais alors, comment optimiser et améliorer ces espaces de travail ? Quelles sont les règles ergonomiques à prendre en compte pour que vos employés se sentent mieux sur leur lieu de travail ? Nous allons essayer de répondre ensemble à ces questions dans cet article.

Améliorer la surface de travail

Dans un premier temps, il va falloir adapter la surface de travail à la taille de vos salariés. En plus d’une bonne assise, chaque employé devra bénéficier d’un bureau adapté. Leur espace de travail devra arriver à la hauteur de leurs coudes. Pour une position optimale, les bras de vos salariés devront rester le long de son corps et leurs avant-bras devront former un angle droit. Si ce n’est pas le cas, investissez dans un bureau adapté. Si vous n’avez pas opté pour un bureau réglable, vous pourrez adapter la hauteur de la chaise et ajouter un repose-pied si la personne en a besoin. Le repose-pied devra être assez large pour que la personne puisse poser ses deux pieds confortablement.

Vous pourrez aussi investir dans des tablettes permettant de disposer des dossiers et autres ustensiles en hauteur permettant ainsi de gagner de la place sur l’espace de travail. Les différentes tablettes et bacs proposés par Ergofrance pourront vous aider dans cette voie. Cliquez ici pour en savoir plus.

Utiliser des accessoires informatiques adaptés

Pour utiliser l’outil informatique, votre employé va devoir se servir de différents périphériques. Les plus courants sont la souris et le clavier, mais il se peut aussi que, pour des travaux graphiques, il ou elle ait à utiliser une tablette graphique.

Les claviers et les souris se déclinent en plusieurs types. Les périphériques normaux ne présenteront aucun avantage ergonomique, ils permettront à l’individu de faire son travail sans optimiser l’ergonomie. Les claviers et souris ergonomiques quant à eux sont légèrement différents et pourront améliorer la qualité de travail de votre employé. Ces claviers sont souvent séparés en deux, s’adaptant à l’inclination naturelle des mains. Les souris ergonomiques nécessiteront un moment de prise en main. À la différence des souris traditionnelles, les souris ergonomiques fonctionnent à la verticale, limitant ainsi l’atrophie de certains muscles, éliminant douleur et inconfort après des heures d’utilisation.

Dans tous les cas, le clavier devra être posé à plat et les pattes de celui-ci devront être dépliées pour lui offrir une légère inclinaison.

Le réglage du moniteur, un autre point important de l’ergonomie au travail

Pour le moniteur, il va falloir prendre en compte plusieurs paramètres :

  • La distance entre l’utilisateur et l’écran
  • La hauteur et l’emplacement de l’écran
  • L’éclairage et l’éblouissement que le moniteur dégage

La distance

Il y a plusieurs points à prendre en compte pour déterminer la distance entre l’écran et l’utilisateur. Il faudra faire attention notamment à l’âge de l’utilisateur, sa vue, sa distance par rapport à l’écran, la résolution du moniteur et la grosseur des caractères. Souvent, il est conseillé d’augmenter la taille des caractères vous permettant ainsi d’augmenter la distance entre l’employé et son écran. Comptez entre 60 et 90 cm pour une distance optimale. Pour vérifier la bonne distance entre l’utilisateur et l’écran, demandez-lui de s’installer devant son moniteur et de tendre les bras dans sa direction. Si la main de votre employé parvient à toucher l’écran, alors la distance n’est pas adéquate. Pour remédier à cela, vous pouvez investir dans un bras réglable. Le modèle « CLU III » proposé par Ergofrance vous permettra de régler parfaitement et simplement la distance entre l’écran et votre employé.

La hauteur et l’emplacement

Idéalement, le moniteur doit être placé à la hauteur des yeux de l’utilisateur. Pour éviter de chercher la position parfaite en empilant des dossiers pour arriver à la bonne hauteur, optez pour un équipement adapté. Chez Ergofrance, de nombreuses solutions sont disponibles. La gamme CLU permettra d’adapter la hauteur parfaite très simplement. De plus, ce système pourra être simplement et rapidement positionné pour s’adapter à toutes personnes. Si une personne tierce doit intervenir sur le poste de travail, il ou elle pourra donc adapter le moniteur à sa vue très rapidement.

L’éclairage et l’éblouissement

L’éclairage optimal pour un écran se situe entre 300 et 500 lux. Le lux est l’unité qui permet de mesurer l’éclairement. Or, beaucoup d’écrans sont éclairés à 1000 lux. Ce surplus d’éclairage provoque éblouissement et gaspillage d’énergie. Mais la source d’éblouissement peut aussi être extérieure. La lumière extérieure peut refléter sur votre écran et vous éblouir. Changer la position de son bureau n’est pas toujours possible, il faudra alors investir dans des écrans mats ou des stores verticaux pour légèrement obturer la lumière venant de vos fenêtres. Si la source d’éblouissement vient d’une lampe de bureau, essayez de régler celle-ci pour que la lumière ne vienne pas poser de problèmes. Les lampes ATTENZIA sont justement créées pour pouvoir facilement et rapidement s’adapter à tout problème d’éblouissement.

Si ces solutions ne fonctionnent pas, il sera possible d’activer la fonction anti-lumière bleue de l’écran si celui-ci la propose. Il est aussi possible de passer le fond de vos fenêtres Windows en noir pour éviter tout problème de fatigue oculaire.