La qualité de vie au travail (QVT) est un sujet qui nous concerne et nous préoccupe tous. Chaque année, des études sont réalisées pour prendre la température sur la QVT. Comme les années précédentes, Malakoff Médéric Humanis ne déroge pas à la règle et lance sa propre étude. Quels chiffres sont issus de cette étude ? Que doit-on en retenir ? Comment changer la qualité de vie de vos salariés ? Nous faisons le point.

La qualité de vie au travail quantifiée

Pour déterminer de la qualité de vie au travail, il convient de s’appuyer sur les trois points suivants :

  • La relation entre collègues et l’ambiance
  • La reconnaissance au travail
  • La rémunération globale

Ces trois axes nous donnent, cette année, une note moyenne de 6.6/10, en légère amélioration par rapport à 2016 où la moyenne était de 6.2/10. Pour la réaliser, l’IFOP (Institut français d’opinion publique) s’est basé sur le témoignage de quelque 4552 salariés du secteur privé.

Le baromètre Malakoff Médéric Humanis prend en compte deux de ces paramètres : l’ambiance au travail et la reconnaissance au travail. Si 81% des salariés interrogés jugent l’ambiance plutôt bonne sur leur lieu de travail, 25% d’entre eux estiment manquer d’autonomie et jusqu’à 40% pensent que la hiérarchie ne les soutient pas.

Pour les entreprises qui ont fait le choix de soutenir leurs salariés, 56% d’entre eux trouvent que la gestion du bien-être au travail a changé positivement au cours des années passées. Un gain de 5 points depuis 2010 qui fait lien avec la joie qu’ils ont à travailler pour leur entreprise.

Concernant le rythme de travail toujours plus rapide et fatigant, ce sont quelque 46% qui trouvent que le rendement a changé. 92% d’entre eux font en sorte de s’adapter à ce nouveau rythme. On peut également observer une hausse de la fatigue physique, car ce sont désormais 53% des interrogés qui se plaignent de fatigue contre 45% il y a 3 ans. 38% de cette fatigue provient des gestes à répétition.

Une fatigue psychique à ne pas négliger

Côté mental, 54% des salariés estiment être épuisés par leurs tâches au travail. La pression psychologique des supérieurs touche 70% des salariés.

Mais le travail empiète également sur la vie privée. Ainsi, ce sont 36% des salariés qui éprouvent des difficultés à harmoniser vie privée et vie professionnelle. 47% d’entre eux aimeraient bénéficier d’horaires plus souples, 31% d’une réduction du temps de travail et 25% aimeraient travailler de chez eux. Pour mémoire, le sentiment d’empiètement du travail sur la vie privée a pris 12 points en 6 ans. Une augmentation très forte en 2019, par ailleurs.

Enfin, depuis quelques années, les salariés pensent de plus en plus à leur santé. Le baromètre Malakoff Médéric Humanis relève que 49% d’entre eux pratiquent une activité sportive. Cela leur permet d’évacuer le stress et la pression que le travail crée. Malgré les différents moyens mis en œuvre par le salarié pour améliorer sa santé ainsi que la QVT, ces derniers sont 53% à se plaindre d’un manque de sommeil important.

Ergofrance est une entreprise française spécialisée dans l’équipement de bureau et de travail, proposant des produits de qualité supérieure qui répondent aux besoins ergonomiques des salariés. Cliquez ici pour découvrir notre gamme de produits.