Travailler dans le froid : que faut-il savoir ?

Qu’ils travaillent à l’extérieur ou dans des conditions de travail où le froid est omniprésent, les employés sont soumis à des conditions pouvant impacter sur leur bien-être physique et mental. Certaines professions sont régulièrement amenées à faire face au froid, comme les techniciens d’assainissement, les pompiers, les urgentistes… Néanmoins, le froid peut également être présent dans les ateliers de production, engendrant désagréments et stress pour ceux et celles qui y sont soumis. De nombreux travailleurs semblent mal connaître les signes et les symptômes du stress dû au froid, comme l’hypothermie, les engelures ou le pied de stase. Dans certaines industries, cette méconnaissance peut engendrer des problèmes d’absentéisme ou de mal-être des employés.

Comment le corps réagit-il au froid ?

  • Certains des facteurs de risque contribuant au stress dû au froid sont les suivants :
  • Humidité, habillage incorrect et épuisement
  • Conditions de santé prédisposant à une plus grande sensibilité au froid, comme l’hypertension, l’hypothyroïdie et le diabète
  • Une mauvaise condition physique

Dans un environnement de travail froid, la majeure partie de l’énergie corporelle est utilisée pour maintenir la température interne à un niveau acceptable. Au fur et à mesure du temps, le corps commence à modifier le flux sanguin des extrémités, c’est-à-dire des mains, des pieds, des bras et des jambes, ainsi que la peau qui se trouve à proximité du cœur, au niveau du thorax et de l’abdomen. Ce décalage permet à la peau et aux extrémités exposées de refroidir rapidement, avec un risque accru d’engelures et d’hypothermie. Si l’environnement de travail est également humide, le pied de stase peut également faire partie des problèmes générés.

Quelques conseils de sécurité par rapport au stress dû au froid

Il est possible, pour l’employeur, de prendre un certain nombre de mesures pour protéger ses travailleurs du stress dû au froid. Par exemple, la planification des travaux d’entretien et de réparation dans les zones froides peut être programmée durant les périodes chaudes, lorsque le travail s’effectue à l’extérieur. En outre, quel que soit l’environnement de travail des individus, à l’intérieur ou à l’extérieur, il convient de prévoir des zones de repos pourvues de liquides chauds. Une surveillance accrue des travailleurs exposés au froid est également importante et, dans certains cas, une formation peut contribuer à prévenir les problèmes en amont, avant même qu’ils ne se présentent.

Lorsque les environnements de travail froids ne peuvent être évités, certaines mesures peuvent permettre de protéger les travailleurs du stress lié au froid :

  • Des vêtements appropriés, avec notamment plusieurs couches de vêtements amples, la superposition des vêtements apportant une meilleure isolation
  • Une protection des extrémités, des oreilles, du visage, des mains et des pieds par temps froid
  • Des chaussures imperméables et bien isolées
  • Des temps de pause dans des zones chauffées et un temps de travail limité dans un environnement froid
  • À l’intérieur, des tapis antifatigue de protection qui confèrent, aux travailleurs, une excellente isolation contre le froid et leur permet d’être plus à l’aise que sur un sol dur.

Pour éviter les problèmes liés au stress dû au froid, il convient de former les travailleurs afin de les sensibiliser aux symptômes dont ils pourraient être victimes et afin qu’ils puissent également les reconnaître chez leurs collègues. Formés au contrôle et aux techniques ainsi qu’à la protection personnelle, ils prennent leur santé en main et se plient aux pratiques de travail appropriées afin de réduire les risques de stress dû au froid.

Pour réduire la sensation de froid de vos employés, découvrez nos tapis anti-fatigue. Cliquez ici pour en savoir plus.