Une étude menée en 2013 par l’école dentaire de l’Université des sciences médicales de Zahedan, en Iran, met en évidence que les troubles musculosquelettiques observés chez les dentistes constituent l’un des principaux problèmes affectant ces professionnels de santé au travail, tant au niveau physique qu’au niveau de leur bien-être général. Zoom sur une profession affectée par les troubles musculosquelettiques : les dentistes.

Les dentistes et les risques de troubles musculosquelettiques

L’ergonomie regroupe un ensemble de principes scientifiques en relation avec la compréhension des interactions entre l’homme et des variables externes. Les contraintes de travail et les dommages causés aux individus sur le lieu de travail, ainsi que la prévention des troubles liés à une certaine profession, sont évalués selon les principes de l’ergonomie.

Les troubles musculosquelettiques font partie des problèmes majeurs des sociétés modernes. Ils concernent tous les types de lésions tissulaires du système musculosquelettique et des nerfs. Parmi les professionnels les plus à risque : les dentistes. La dentisterie, en effet, fait partie des professions les plus à risque et les plus stressantes. Des habitudes de travail répétitives, des positions prolongées et inappropriées, conjuguées à des exigences d’observation et de minutie ainsi que des mouvements récurrents du haut du corps font partie des principales raisons des problèmes observés dans cette profession.

Les dentistes effectuent des périodes de travail prolongé et bénéficient de courtes périodes de repos. En outre, les mouvements répétitifs des membres exercent une pression constante et élevée sur certaines parties du corps, entraînant à terme, des douleurs, des spasmes, des picotements et une raideur des articulations. La vie quotidienne d’un dentiste peut ainsi être affectée à long terme ; chez certains, la douleur est telle que le fait de travailler devient insupportable. À ce titre, 37% des dentistes arrêtent de travailler et prennent leur retraite prématurément en raison de troubles musculosquelettiques.

Les facteurs de risque des troubles musculosquelettiques chez les dentistes

Au cours des dernières années, l’environnement de travail des dentistes et des étudiants en médecine dentaire a été étudié à travers le monde. Certains scientifiques sont ainsi convaincus que la fréquence des troubles a augmenté en raison de la posture des dentistes, aujourd’hui assis pour la plupart. D’autres chercheurs affirment que le changement de position au travail ne constitue pas le seul facteur impactant, l’environnement de travail, la pression mentale, l’accumulation des heures de travail participent à l’accroissement des problèmes.

Une étude avait été menée sur 83 étudiants en dentisterie de l’Université de Colombia et notamment sur les facteurs ergonomiques les concernant. Parmi eux, 80 % présentaient des douleurs musculaires liées à leur activité. Le cabinet en charge de l’étude a élaboré une cartographie des douleurs : chez les femmes, les douleurs étaient ressenties au niveau du cou et des épaules, tandis que chez les hommes, elle se situait surtout au niveau du dos et des hanches. En outre, l’intensité des douleurs était plus accentuée chez les femmes que chez les hommes.

Les facteurs ergonomiques entrant en ligne de compte dans la survenue de troubles musculosquelettiques chez les dentistes sont inhérents à la position que ces professionnels de santé adoptent lorsqu’ils effectuent des soins. Par exemple, lorsque les dentistes effectuent un traitement de racine, ils adoptent une position physique particulière qui, conjuguée à un niveau de stress élevé, impacte sur les douleurs ressenties au niveau du corps.

Alors que les recherches en ergonomie ont avancé au cours des années passées, les dentistes ont été en mesure de modifier et d’optimiser leur environnement de travail. D’énormes progrès ont ainsi été réalisés au niveau de la position assise, des instruments, des équipements d’observation, de lumière et de protection, offrant, à ces professionnels de santé, des mesures permettant de trouver un équilibre entre les besoins liés aux métiers et les capacités du professionnel.

Vous êtes dentiste et souhaitez optimiser votre position assise au travail ? Découvrez notre gamme de sièges selles, spécialement conçus pour une assise en parfaite adéquation avec les besoins de votre profession.